fbpx

Zoom sur : le métier de consultante en lactation

La magie des réseaux sociaux fait qu’aujourd’hui, nous pouvons découvrir des personnes aux ressources insoupçonnées…

Les premières semaines d’allaitement de notre fils ont été difficiles, très difficiles. Alors que j’écumais les groupes sur Facebook à propos de l’allaitement, très peu parlaient des consultantes en lactation.

Et pourtant…

Nous sommes deux ans plus tard et aujourd’hui je sais que si c’était à refaire, je les contacterais.

Cet article est dédié à toutes les consultantes en lactation. Il est important de savoir qu’elles sont présentes mais surtout qui elles sont, quels sont leurs champs de compétences et comment les contacter.

Nous avons demandé à deux d’entre elles, Aubrey et Marion, de répondre à nos questions.

Aubrey Richardson Biais
Marion Guerin

Pourriez-vous vous présenter ?

Aubrey

Je suis consultante en lactation et infirmière (de formation américaine) située dans la campagne sud-girondine. Je travaille en libérale donc je vois des dyades (parent(s) bébé(s) en consultation dans ma région).
J’exerce également au sein d’une équipe multidisciplinaire (dentiste, chiropracteur, IBCLC) pour traiter les restrictions buccales et aussi en télé-santé pour une application américaine appelée Cleo.

Je me suis formée pour devenir infirmière puis IBCLC à New York (même si je suis originaire de Chicago) où j’ai travaillé dans :

  • un hôpital portant le label IHAB (Initiative Hôpital Ami des Bébés)
  • un centre de naissance
  • une clinique de santé pour les femmes
  • une clinique pour les gens avec le VIH

Je me suis aussi formée auprès d’une sage-femme faisant les accouchements à domicile.

J’anime régulièrement des cours de préparation à l’allaitement et aussi un groupe de paroles pour parents.

Quelques unes de mes passions IBCLC sont :

  • l’hypoplasie (arrêt de croissance ou un développement insuffisant d’un organe ou d’un tissu)
  • le manque de production du lait
  • les freins de langue / lèvre / joue
  • la DME

J’espère que les familles avec lesquelles je travaille se sentent entendues, informées et capables, quelque soient leurs choix parentaux, leurs antécédents, leur orientation ou leurs choix pour nourrir bébé.

Marion

Je suis consultante en lactation certifiée IBCLC depuis 2014. Je suis également infirmière puéricultrice et j’ai exercé pendant 13 ans dans une unité de soins intensifs néonatalogiques.

J’exerce en libéral depuis 2020, dans l’ouest de la Communauté Urbaine de Bordeaux (St-Médard-en-Jalles).

Je travaille également au sein d’une équipe pluridisciplinaire prenant en charge les restrictions buccales (freins buccaux) des bébés.

La dynamique familiale est au cœur de mes préoccupations afin que chaque membre de la famille trouve sa place. La triade parent(s)/bébé a mérite qu’on prenne le temps de la décrypter, pour mieux accompagner, dans le respect des projets et des limites de chacun. Car chaque projet d’alimentation est différent, tout comme chaque famille.

À quoi sert une consultante ?

Marion

La formation approfondie en allaitement maternel et en lactation humaine donne à l’IBCLC les capacités qui lui permettent de résoudre la majorité des problèmes d’allaitement et de lactation. Elle lui donne également un état d’esprit et des connaissances indispensables pour apporter une écoute et une aide de qualité aux bébés et aux mères. La consultante est souvent une oreille attentive et elle est disponible au maximum pour soutenir les familles.

Aubrey

Une consultante en lactation est également là pour vous accompagner et vous aider à faire des choix éclairés. Elle est là pour se réjouir avec les familles lors des petites victoires et les accompagner dans les moments difficiles qui peuvent survenir. Je «tutoie» pas mal de mes familles et je m’en fiche si elles m’envoient des SMS à 22h. On est dispo pour vous !

Nous vous aidons à faire le bon choix pour votre famille sans culpabiliser et sans jugement. L’allaitement n’est pas une solution unique. On est également là surtout pour les allaitements “non-physiologique” donc les allaitements qui ne se déroulent pas comme prévu/souhaité pour trouver les solutions.

Maman allaitant sa fille

On peut voir le sigle IBCLC, mais qu’est-ce que ça signifie ?

Marion

Une IBCLC est une professionnelle de la santé qui a démontré des connaissances spécialisées et une expertise clinique en matière d’allaitement et de lactation humaine à travers la réussite d’un examen et l’obtention d’une certification internationale délivrée par l’International Board of Lactation Consultant Examiners (IBLCE).

Y a-t-il une différence entre consultante et conseillère ?

Marion

Contrairement aux titres de “consultante/conseillère en lactation/allaitement”, l’appellation IBCLC garantit que la professionnelle est détentrice d’une certification valide, qu’elle suit le Code de déontologie de l’IBLCE, qu’elle respecte les normes de pratique et le champ de pratique défini par l’International Lactation Consultant Association (ILCA) et qu’elle se conforme aux recommandations du Code International de Commercialisation des Substituts du Lait Maternel de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Aubrey

L’appellation “conseillère” varie largement entre les formations. Je pense qu’on a besoin de toutes les connaissances autour de l’allaitement. Tout soutien pour les mamans allaitantes est super important et nécessaire. Le soutien entre parents comme La Leche League et Solidarilait est très important et complémentaire du travail d’une IBCLC.

Comment devient-on consultante ?

Aubrey

Il existe 3 moyens pour devenir IBCLC. Cela dépend de la formation initiale. Devenir IBCLC en étant au préalable un professionnel de santé est différent du parcours que pourra avoir une animatrice LLL ou quelqu’un qui s’intéresse au sujet.

Devenir IBCLC demande :

  • 90 heures d’éducation spécifique à la lactation,
  • des cours de sciences de la santé de niveau universitaire
  • 300 à 1 000 heures de pratique clinique auprès des parents allaitants
  • réussite d’un examen à critères référencés et validation par un conseil d’examinateurs international et indépendant.

On est obligé de re-certifier tous les 5 ans pour montrer qu’on est à jour avec les connaissances dans le domaine. J’ai une bonne amie qui a mis 10 ans pour devenir IBCLC, moi plutôt 3ans. 

Sur quels domaines peut-on consulter une consultante ? Peut-on vous consulter durant la grossesse ?

Marion

On peut avoir recours à une consultante IBCLC lorsqu’on est enceinte, si on ne sait pas si on veut allaiter ou pas. Cela permet de faire un choix éclairé, d’envisager toutes les situations. Si la maman souhaite allaiter son futur enfant, elle peut rencontrer son IBCLC pour anticiper les différents comportements de bébé après la naissance, avoir les bons réflexes, se sentir moins perdue parmi les nombreux avis qu’elle recevras à la naissance.
Lorsque le bébé est là, la consultante IBCLC peut accompagner la mise en place de l’allaitement (positions, diminuer d’éventuelles douleurs, expliquer les compétences du bébé ainsi que ses rythmes…) mais aussi la poursuite de l’allaitement (reprise du travail, petites difficultés éventuelles,…) ainsi que le sevrage ou l’arrivée d’un autre bébé (co-allaitement).

Les consultantes exerçant au sein d’une structure hospitalière aident les mamans en post-partum immédiat (maternité) ou familles dont les enfants sont hospitalisés. 

Certains lactariums proposent des consultations d’allaitement avec des consultantes IBCLC.

Aubrey

Sur pleins de domaines ! Aux États-Unis, on consulte régulièrement un IBCLC pendant la grossesse pour les cours de préparation. On embauche aussi les IBCLC dans la majorité des hôpitaux donc toutes les familles allaitantes voient un IBCLC au moins une fois avant de partir de l’hôpital. La majorité des familles voient une IBCLC aussi pendant les toutes premières semaines pour s’assurer que tout se déroule bien. Cela permet une préparation approfondie et unique pour chaque dyade. Surtout quand il y a des antécédents comme une chirurgie à la poitrine, un manque de lait ou un allaitement qui ne s’est pas bien passé avec un aîné.

On fait les consultations tout au long de l’allaitement : préparation, la mise en place, les soucis d’allaitement (douleur, candidose, vasospasme, mastite, abcès, prise du poids lente/stagnation du poids, freins), le retour du travail, le sevrage, la diversification, une relactation/un lactation induit, pré/post frénotomie, un allaitement “mixte” et encore plus. 

Une consultante peut-elle venir à notre domicile ?

Aubrey

Pas toutes, par exemple moi je me déplace vers chez moi ou sinon je reçois les familles chez moi. Mais on essaie d’orienter les familles vers une consultante près de chez eux quand c’est possible. Il existe les IBCLC des fois dans les lactariums, les hôpitaux ou les PMIs. Il existe aussi les sage femmes (ou autres professions) IBCLC. J’aime bien faire les consultations à domicile car je peux utiliser les matériaux spécifiques à chaque famille (leur canapé, leurs coussins). Souvent, on se met au lit pour trouver une bonne position “allongée sur le côté”. 

Que se passe t’il lors d’une consultation avec une consultante libérale ?

Marion

Lors d’une consultation d’allaitement, de nombreux éléments vont être vérifiés : la grossesse, les circonstances de naissance, la mise en place de l’allaitement avec ses difficultés éventuelles. Une tétée est observée et la succion du bébé est généralement évaluée. Le comportement du bébé et l’ajustement du couple maman/bébé sont au cœur de la consultation.

Le projet de la mère est bien entendu pris en compte, sans jugement. L’accompagnement est individualisé et la séance initiale dure en général 2 heures. Le suivi est complet, le temps de l’allaitement (mise en place, reprise du travail, petites difficultés éventuelles, sevrage…).

Les consultantes en lactation sont les professionnelles de référence en mesure de réaliser un accompagnement complet lors d’allaitements “non physiologiques” (chirurgie mammaire, relactation ou lactation induite, difficultés de succion du bébé en général).

Combien coûte une consultation ? Est-ce remboursé par la sécurité sociale ?

Aubrey

Le prix moyen d’une consultation variera selon la région et le lieu de consultation. Une consultation en lactation avec une IBCLC en libéral prend souvent 90 à 120 minutes et à Bordeaux le tarif moyen est d’environ 80 euros.

Cela inclut également le suivi avec l’IBCLC.

Celle-ci n’est pas remboursée par la sécurité sociale mais une facture est remise qui peut être envoyée à votre mutuelle, et une partie de la consultation peut être remboursée de cette manière.

Sinon, c’est un super cadeau à offrir à un nouveau parent !

Aux États-Unis, nous offrons souvent un bon pour une consultation IBCLC, ou pour un atelier de portage ou de massage, les heures de nettoyage, la livraison de nourriture, etc…

Certaines consultations peuvent être remboursées par exemple par une sage-femme qui est également une IBCLC ou dans certains milieux hospitaliers, mais ces consultations ont tendance à être plus courtes – 20 à 30 minutes. Mais cela permet l’accessibilité aux familles qui n’en ont pas les moyens ainsi que la possibilité d’être vu plusieurs fois.

Comment trouver une consultante en lactation ?

Aubrey

Il existe les annuaires sur l’internet par région comme AFCL, ACLP et VanillaMilk.

Pour contacter directement Aubrey et Marion, voici leurs liens :

Aubrey : Site, Instagram

Marion : Site, Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 5% de réduction